Online shopping for the latest electronics, fashion, phone accessories, computer electronics, toys, home&garden, home appliances, tools, home improvement and more.

play

ALI_iframe_EPN

aliDINAMIX

Il change de nom

Une liste attendue, une pandémie étendue, un titre revu.
JE M'ABONNE


Bonjour 👋 !

Nous sommes le jeudi 27 août. Voici votre Newsletter du Matin.


Anticiper

LES INFOS DU JOUR
Marseille impose le masque à tous, un ouragan déferle sur la Louisiane et le Texas, Deschamps dévoile sa liste

1 - Depuis hier soir, le port du masque a été généralisé à toute la ville de Marseille tandis que plusieurs nouvelles mesures entreront en vigueur dans les Bouches-du-Rhône. Tous les bars et les restaurants doivent ainsi fermer entre 23 heures et 6 heures du matin. Le Premier ministre Jean Castex devrait évoquer ce matin dans une conférence de presse la situation du département et celle de l'Ile-de-France où le taux d'incidence est également élevé.

2 - Alors que Donald Trump va accepter, depuis la Maison-Blanche, l'investiture du parti républicain, les états américains de Louisiane et du Texas doivent faire face à Laura, un ouragan classé catégorie 4 mercredi soir. D'importants risques d'innondations sont attendus sur une zone équivalente à la moitié de la France.

3 - Tout à l'heure à 14 heures, Didier Deschamps égrènera sa liste pour les deux matches de l'équipe de France en Ligue des Nations contre la Suède et la Croatie les 5 et 8 septembre, avec des internationaux aux états de forme disparates. Parmi les possibles nouvelles têtes, Houssem Aouar, en vue avec Lyon lors du Final 8, a la cote.

L'ACTU À VENIR

La France et l'Italie dans le bras de fer naval avec la Turquie

Lire la suite

Lettre ouverte de Guillaume Soro à Emmanuel Macron : "Votre parole est attendue en Côte d'Ivoire"

Lire la suite


Expliquer

NOTRE TOPO D'ACTU
Premier cas de réinfection par le Covid-19 : pourquoi il est encore trop tôt pour en tirer des conclusions

Des passants masqués dans la rue à Hongkong. (Sipa)

Un premier cas de réinfection. Des chercheurs de l'Université de Hongkong (HKU) ont annoncé lundi avoir découvert le premier cas avéré au monde de réinfection par le Covid-19. Il s'agit d'un patient de 33 ans testé positif une première fois le 26 mars, après avoir présenté des symptômes. Une fois guéri, il a été testé négatif à deux reprises, mais le 15 août, il a été de nouveau testé positif. Cela "montre qu'une réinfection peut survenir quelques mois seulement après avoir été guéri d'une première infection", affirme le département de microbiologie de l'Université de Hongkong.

Une nouvelle souche. Selon les chercheurs, une analyse génétique a montré que ces deux infections successives avaient été causées par deux souches différentes du virus SARS-CoV-2, responsable du Covid-19. Depuis le début de l'épidémie, les scientifiques ont en effet montré que le coronavirus ne cessait de muter et que des souches différentes existaient selon les régions. Le patient réinfecté a été testé positif grâce à un test de dépistage à l'aéroport de Hongkong après un voyage en Espagne via le Royaume-Uni. Les chercheurs ont identifié que la souche dont il avait été victime circulait en Europe cet été.

Faut-il s'inquiéter? Plusieurs cas de possible réinfection avaient été mentionnés dans le monde depuis le début de l'épidémie. Mais selon la Pr Akiko Iwasaki, spécialiste de l'immunité à l'université de Yale qui a analysé l'étude à la demande du New York Times, ce cas de réinfection "n'est pas un motif pour s'alarmer : cela illustre à merveille la façon dont l'immunité devrait fonctionner", explique-t-elle sur Twitter. Elle rappelle en effet que la seconde infection était asymptomatique : "Si l'immunité n'a pas été suffisante pour empêcher la réinfection, elle a protégé cette personne contre la maladie." En clair, l'homme n'a pas été malade la seconde fois, malgré l'infection.

👉 Si vous voulez en savoir plus sur le sujet, cliquez ici.

NOS ARTICLES POUR DÉCRYPTER ET MIEUX COMPRENDRE

"Le" ou "la" Covid? L'exécutif n'a pas (encore) tranché

Lire la suite

Le mensonge politique, un outil au coeur de la campagne présidentielle de Donald Trump

Lire la suite


Surprendre

NOTRE INFO EN PLUS
Dix petits nègres, le classique d'Agatha Christie, change de nom

Dès la toute première adaptation ciné du célèbre roman, le réalisateur français René Clair, qui travaillait alors aux Etats-Unis, opta déjà pour le titre And then there were none en version originale titre et Dix petits Indiens en version française. (DR-Les Acacias)

Le best-seller de la célèbre romancière anglaise ne s'appellera plus Dix petits nègres dans sa version française, a révélé mercredi RTL. Le nouveau titre qui est réédité mercredi aux éditions du Masque s'intitulera Ils étaient dix.  La décision de changer le nom d'un des titres les plus connus d'Agartha Christie a été prise par l'arrière-petit-fils de "la reine du crime", James Prichard, suivant ainsi les changements déjà opérés dès 1940 aux Etats-Unis.

Le mot "nègre" qui était cité 74 fois dans la version originale du récit n'apparaît plus du tout dans la nouvelle édition traduite par Gérard de Chergé. L'île "du nègre" où se déroule l'intrigue devient ainsi "l'île du soldat". "Quand le livre a été écrit, le langage était différent et on utilisait des mots aujourd'hui oubliés", a affirmé sur RTL James Prichard. "Mon avis, c'est qu'Agatha Christie était avant tout là pour divertir et elle n'aurait pas aimé l'idée que quelqu'un soit blessé par une de ses tournures de phrases", a-t-il justifié.

Le roman a été écrit en 1938 par Agatha Christie sous le titre original Ten Little Niggers, traduit tel quel lors de sa publication en France, en 1940. Mais dès sa parution aux Etats-Unis, le titre a été modifié en And Then There Were None (littéralement "Il n'en restait plus aucun"). La France était l'un des derniers pays au monde à utiliser encore le mot "nègre" pour l'appellation de ce livre vendu à plus de 100 millions d'exemplaires.

NOS ARTICLES QUI VONT VOUS SURPRENDRE

Cette année, le Festival du film d'Angoulême sera masqué

Lire la suite

"Dirty John", "Homecoming"... Quand les podcasts inspirent les séries

Lire la suite



Découvrez notre offre d'abonnement, gratuite pendant 2 mois
  • Le Journal du Dimanche, le week-end, votre journal à lire et télécharger en version numérique dès le samedi soir à 23h45
  • Le Journal de Demain, chaque soir, du lundi au samedi, l'actualité du lendemain ... avant tout le monde
  • Bon Dimanche, le mercredi, La sélection exclusive de la rédaction pour organiser votre week-end
  • Bon Dimanche à Paris, le vendredi, votre week-end à Paris et en Île-de-France
  • Lejdd.fr en illimité, 100% des articles premium disponibles
Je m'abonne
0€ pendant 2 mois, puis 6,90€/mois


ON RESTE EN CONTACT ? 

Si vous ne souhaitez plus recevoir ce type d'e-mails, veuillez vous désabonner ici


En application des dispositions de la loi nº 78-17 du 6 janvier 1978 dite « Informatique et Libertés » modifiée, toute personne physique dispose des droits d'accès, de rectification, d'opposition et de suppression des données la concernant. L'exercice de ces droits peut s'effectuer à tout moment par la voie postale à l'adresse suivante : Le Journal du Dimanche - 2 rue des Cévennes 75015 Paris

>